4.0 : ID-FO interpelle les Rectrices et le Président de Région


logoIDCADRES
Chère collègue, cher collègue,
 
Ci-dessous, le courrier adressé le 11 mars 2019 aux Rectrices et au Président de la Région Grand-Est par les secrétaires académiques ID-FO.
Bien cordialement

Le bureau académique

Lundi 11 mars 2019

à

M.Jean ROTTNER, Président de la région Grand EST,

Mme Florence ROBINE, Rectrice de l’académie de Nancy-Metz et de la région Grand Est,

Mme Hélène INSEL, Rectrice de l’Académie de Reims,

Mme Sophie BEJEAN, Rectrice de l’académie de Strasbourg,

 

Monsieur le Président, Mesdames les Rectrices,

ID-FO prend acte du courrier concernant le lycée 4.0 envoyé le 8 mars 2019 aux chefs d’établissements.

Ces derniers sont, avec leurs équipes, en pleine réflexion et préparation de la prochaine rentrée avec la mise en place des nouvelles réformes des lycées. Il est essentiel d’assurer la réussite de cette dernière et ne pas ajouter de tensions supplémentaires suite aux dysfonctionnements de Mon Bureau Numérique dont nous gérons les mécontentements des équipes et des familles.

C’est pourquoi, ID-FO ne peut accepter que chaque établissement soit obligé de se positionner au 1er avril concernant l’utilisation des manuels numériques et demande que, dans le cadre de l’autonomie des établissements, chacun puisse avancer à son rythme et sans aucune pression afin de permettre une mise en œuvre sereine.

Un tel projet doit pouvoir être présenté en conseil pédagogique, commission permanente et conseil d’administration pour obtenir l’adhésion de la communauté scolaire; le délai imposé s’avère donc inacceptable.

La demande faite est d’autant plus problématique qu’une réflexion avait pu être menée avec les équipes pédagogiques pour décider de l’opportunité de passer ou non à l’usage des manuels numériques à la rentrée 2019. Suite à cela, les conseils d’administration ont déjà délibéré. Ceux-qui se sont prononcés contre, devront-ils donc revoter ?

ID-FO s’interroge sur les motivations d’un revirement aussi tardif qui vient à l’encontre de ce qui avait été annoncé en début d’année sur les modalités et le calendrier progressif de mise en œuvre de 4.0.

Par ailleurs, ID-FO interroge M. le Président de la région Grand Est sur les moyens prévus concernant la maintenance des équipements numériques, au quotidien, dans les établissements,
y compris les samedis et les soirs après les cours pour les élèves internes des lycées concernés.

L’augmentation prévue du nombre de CMIL concourt-elle à assurer cette assistance technique auprès des élèves et des familles ?

Quels sont les moyens prévus pour l’équipement des enseignants ? Quel est le coût réel pour les familles, non seulement dans l’acquisition du matériel, mais également dans l’achat des manuels scolaires ? Sera-t-il le même pour tous les niveaux scolaires concernés ? Ou seul le niveau de Seconde est-il privilégié ?

ID-FO souhaite également des précisions concernant le « Fonds d’Urgence du Proviseur ».

Dans un souci d’amélioration, ID-FO demande que soit effectué un bilan de la mise en œuvre de lycée 4.0 auprès des établissements actuellement dans l’expérimentation.

Enfin, ID-FO demande que les personnels de direction ne soient pas mis en difficulté face aux équipes pédagogiques et aux parents d’élèves par une décision précipitée dans la mise en place de ce projet numérique ambitieux qui ajoute une incertitude perceptible dans cette année de réforme des lycées.

Soucieux d’un service public de qualité, nous vous prions de croire, Mesdames les Rectrices et Monsieur le Président, en l’expression de nos respectueuses salutations.

Alain MALLET                Mathieu ROESCH                Benoit MILLIERY
Secrétaire Acadmique     Secrétaire Académique        Secrétaire Académique
Nancy-Metz                    Strasbourg                          Reims