COMMISSION BLANCHET STRASBOURG 28 NOVEMBRE 2019 : COMPTE RENDU


 logoIDCADRES

Académie de Strasbourg

 

Commission Blanchet du jeudi 28 novembre 2019

Ont participé pour ID-FO : Anne Livet, Christian Untereiner et Matthieu Roesch

Déclaration liminaire ID-FO :

Madame la Rectrice,

Une fois de plus, nous ne pouvons nous satisfaire des conditions de travail des personnels de direction.

La charge de travail ne cesse d’augmenter et nos collègues sont amenés à pallier les déficits dans les établissements (manque d’équipes de direction complètes, manque de personnel administratif, absence de CPE …)

A ce jour, il y a encore des établissements qui manquent d’enseignants. Il appartient aux équipes de direction de trouver des solutions qui ne s’avèrent pas toujours satisfaisantes.

Se pose alors la question du temps laissé pour un pilotage pédagogique de qualité. Nous manquons de moyens et il nous est demandé d’assurer le bon fonctionnement de nos établissements avec les moyens qui nous sont donnés. En est-il tenu compte dans les tableaux des attendus ?

Les personnels de direction s’épuisent et n’ont plus le moral. Ils ont l’impression de s’éloigner chaque jour un peu plus de leur cœur de métier.

On nous parle d’accompagnement, de soutien, de confiance. Comment y croire lorsque nous sommes concernés par un projet de réforme des retraites qui est en notre défaveur ?

Madame la Rectrice, il est important de redonner toute sa place au personnel de direction pour qu’il puisse croire que pour lui-même, l’épanouissement au travail existe aussi.

Je vous remercie.

 
En préambule, Madame la Rectrice précise qu’elle tient aux engagements qu’elle avait pris aux précédentes commissions Blanchet, comme par exemple la création et la mise en service prochaine d’un agenda partagé par les services du rectorat et les personnels de direction concernant la préparation de rentrée.

Elle précise que le lundi 2 décembre, ses services se réuniront avec les Organisations Syndicales (OS) pour travailler sur le bilan de la préparation de rentrée et les projections sur la suivante.

Elle annonce un séminaire sur le fonctionnement des CHSCT et des comités de visite le 29 janvier 2020 où les OS seront associées (charte éthique à construire et à respecter).

1. Devoirs faits

Une convention signée avec l’AFEV et les IMP pour les coordonnateurs du dispositif est arrivée dans les établissements qui en avaient fait la demande. Il reste une marge en heures supplémentaires pour les partenariats avec des associations. La Rectrice annonce aussi une perspective de hausse de l’enveloppe en HSE pour 2020, ce qui va dans le sens de ce qui avait été demandé par ID-FO.

M. Lepetz, DASEN-adjoint du Haut-Rhin précise que les coordonnateurs (de collège et de lycée pro) vont être formés et la moitié restante des chefs d’établissement le sera en avril. A noter, les formations en deux vagues en direction des chefs d’établissement seront complémentaires et non identiques.

Madame la Rectrice sera attentive à une répartition équitable des heures en fonction du nombre d’élèves et des projets remontés.

2. Numérique

11 ETP ont été consacrés au lycée  4.0 que ce soit pour accompagner les formateurs ou en décharge dans les établissements. Sur demande à la DAFOR des établissements, des FIL ou des FTP peuvent être mises en place.

De plus, de nombreuses formations disciplinaires du type « Enseigner en lycée 4.0 en … » sur candidature individuelle ont été proposées au PAF.

Les formations disponibles via Moodle ont eu un franc succès puisque toutes complètes.

Les 11 établissements restants qui ne sont pas encore dans le dispositif y seront intégrés en 2020 sans nécessiter un passage en CA dans la mesure où ce dernier s’est déjà prononcé.

Sur cette thématique, ID-FO a demandé à obtenir un soutien académique qui aiderait véritablement les établissements (décharges horaires, désignation et indemnités) pour les personnels référents à la hauteur de l’investissement réel.

M. Neiss pour la DANE précise que la Région Grand Est a mal communiqué sur le lycée 4.0 et n’a pas toujours apporté les réponses adéquates dans les temps.

La brigade 4.0 est constituée de 8 brigadiers pour 61 lycées 4.0 et 2 HSA ont été versées à tous les établissements pour mettre en place un référent numérique supplémentaire.

Concernant MBN, l’académie de Strasbourg est celle qui l’utilise le plus quand bien même nous ne représentons qu’un tiers des établissements de la région Grand Est, avec une utilisation majoritairement sur les smartphones.

Concernant la RGPD, source d’inquiétude pour les chefs d’établissement, une formation, par bassin, leur sera dispensée en janvier.

3. Réforme du lycée et E3C

La Rectrice : E3C (HG/LVA/LVB) – relativiser leur importance par rapport au bac-

Volonté de simplifier les tâches des équipes de direction (ex : la numérisation qui a déjà été testée)

ID-FO alerte Mme la Rectrice sur la charge de travail supplémentaire qui risque d’échoir aux personnels de direction, par exemple pour la numérisation des copies, et demande si une rémunération particulière ou une reconnaissance de ce travail sont prévues.

Se pose aussi le problème de la nomination des correcteurs par les chefs d’établissement (paramétrage lourds des logiciels ? Que faire si pas ou pas assez de correcteurs ?)

M. Laurent, secrétaire général adjoint, indique qu’une réunion a lieu au même moment à Paris sur les E3C, il est donc nécessaire d’attendre ses conclusions.

Madame la Rectrice précise que des réponses arriveront la semaine prochaine.

Concernant la voie professionnelle (l’intégralité des programmes n’est pas disponible…) et la réforme de l’apprentissage, il est demandé à ce que les directeurs des CFA ne soient pas être oubliés dans les réunions d’information, point sur lequel Madame la Rectrice indique son accord.

ID-FO pose aussi la question des établissements sans CFA mais qui envisageraient de faire de l’apprentissage : comment cela va-t-il se passer ?

Madame la Rectrice assure que tous ces points seront bientôt éclaircis. Sa priorité était de rassurer les personnels des CFA dès maintenant. Une information plus large sur le CFA Académique et les ouvertures des UFA sera faite très prochainement.

4. Organisation – évaluations nationales

Le constat d’une mise en œuvre chaotique et difficile est posé mais, au-delà de ce fait, il s’avère que les résultats sont non significatifs et pédagogiquement inexploitables tant les conditions de passation ont été différentes et compliquées selon les établissements.

5. Conditions de travail des personnels de direction

- Logements de fonction et rapports avec les collectivités territoriales

ID-FO  interpelle Madame la Rectrice sur la situation des relations du rectorat avec la Région Grand Est : qu’en est-il des postes logés (pour qui ? quel ordre d’attribution ?) ou des avantages en nature ?

N. Roy, secrétaire général, indique qu’une réunion des trois secrétaires généraux d’académie avec une représentante de la Région a eu lieu.

- Logements de fonction : la Région est encore en phase de collecte d’informations car les 3 régions avaient des pratiques totalement différentes sur ce point. Elle va faire un état des lieux pour avoir une connaissance exhaustive du parc immobilier.

 - Dossier ATTEE : la mise en conformité des régimes des agents des 3 régions est actée (en baisse pour les heures d’astreinte pour Strasbourg car elles étaient bien supérieures à ce qui se faisait ailleurs).

Les personnels des collectivités demandant à avoir des logements de fonction,  un  point est fait  sur les demandes de dérogation présentées par les personnels de direction pour ne pas loger. Il est question pour la Région de ne pas remettre en état les logements très vétustes et de se tourner vers le locatif privé.

Madame la Rectrice demande à ses services de lui fournir un état des lieux du nombre d’agents affectés dans chaque établissement en fonction de la taille de l’établissement et du nombre d’élèves.

Il semble nécessaire de rappeler à la Région qu’il lui faut respecter le Code de l’Education même si la question de l’ordre d’attribution reste en suspens.

- Convention tripartite

En ce qui concerne la convention tripartite, le refus de signature engendre une situation de blocage.

Madame la Rectrice rappelle sa position de méfiance vis-à-vis des conventions tripartites et s’étonne que le SNPDEN appelle à présent à refuser de les signer en cas de blocage dans un lycée alors même qu’il les avait grandement voulues !

ID-FO rappelle, quant à lui, qu’il a toujours affirmé son opposition au contrat tripartite même s’il est nécessaire de travailler avec bon sens et intelligence avec la Région.

Madame la Rectrice conclut sur ce point en affirmant que le rectorat se rangera toujours du côté des établissements.

-          Calendrier de gestion

 Comme indiqué précédemment, un groupe de travail sur ce thème aura lieu lundi 2 décembre.

 -          GT

Les groupes de travail seront réactivés (RPS, Egalité hommes-femmes) et la plaquette sur les RPS rediffusée prochainement aux personnels de direction.

6. Points divers

-          RH de proximité

M. Laurent : suite à l’obligation pour toutes les académies de mettre en place un service RH de proximité le rectorat va procéder au recrutement d’un coordonnateur académique et d’un personnel sur le 67 (celui du 68 étant déjà recruté). Ils seront opérationnels d’ici quelques semaines.

Leur rôle sera d’accompagner les personnels, de travailler sur la communication vers l’extérieur et d’assurer des missions de soutien aux personnels de direction notamment en cas de problèmes de management ou de conseils en cas de problèmes.

-          Situation des CIO

M. Klein, CSAIO indique que la carte reste inchangée depuis 2015.

A noter, le CIO d’Altkich intègre de nouveaux locaux afin de se rapprocher des 2 établissements.

Pour les CIO Colmar/Mulhouse/Strasbourg, cela reste en attente d’une réflexion globale sur la rénovation des cités administratives.

Ouverture au public des CIO : 9 ½ journées par semaine (la 10è = réunion d’équipe)
(5 semaines de fermeture annuelle).

 -          Classement des EPLE

 M. Laurent indique que le ministère est toujours dans une phase de fiabilisation des données.

Madame la Rectrice indique qu’à son niveau il n’y a rien de nouveau depuis septembre, elle n’a eu aucune commande du ministère à ce sujet. De plus, il n’y a pas d’arbitrage pour le moment au sujet de l’Education Prioritaire. Dès qu’elle en sera plus, elle réunira les OS pour y travailler.

-          En plus de l’ODJ :

Concernant la journée du 5 décembre :

Madame la Rectrice s’est réunie avec le préfet, des représentants de la SNCF et du ministère sur ce sujet. Les retours le week end seront quasi-impossibles, il vaut mieux libérer les élèves dès mercredi pour les internats où les pensionnaires viennent de loin.

A la question de fermer ou non l’établissement, notamment pour les collèges, Madame la Rectrice répond que cela aurait pour conséquence de laisser des mineurs chez eux ou dans la rue et qu’ils seront plus sécurité dans les établissements qui devront par conséquents restés ouverts. Cependant, les situations seront examinées au cas par cas, il ne faut pas hésiter à contacter ses services.