COMPTE RENDU COMMISSION BLANCHET 06/02/2019


 logoIDCADRES

 Chère collègue, cher collègue,

La commission Blanchet a été réunie le mercredi 06 février 2019. Tu trouveras dans le compte-rendu ci-dessous les points sur lesquels Indépendance et Direction est intervenu et les réponses aux questions que nous avons posées.

Nous étions représentés par Matthieu Roesch, Proviseur du Lycée Paul-Emile Victor d’Obernai, Eric Speicher Principal du collège Paul Wernet de Achenheim et André Danic Proviseur de la cité scolaire Henri Meck à Molsheim.

En introduction, la Rectrice demande aux organisations syndicales de lire leurs déclarations liminaires.

Déclaration liminaire de ID-FO Cf texte à la fin du CR

Mme la Rectrice remercie pour l’accueil qui est fait à la nouvelle directrice académique Mme BAZZO.

1. Elle aborde le calendrier académique et ses contraintes :

o Le calendrier de la préparation de rentrée est un choix assumé par le rectorat.

o La réunion d’harmonisation du groupe de travail sur les spécialités avec les organisations syndicales est tardive, elle résulte d’un calendrier perturbé par les évènements tragiques de fin d’année à Strasbourg.

 Interpellée sur la politique académique des langues, Madame la Rectrice indique que le bilinguisme répond à un engagement de l’Etat tout entier (Cf Accords de Matignon-Aix la Chapelle sur le plurilinguisme). Elle précise en outre qu’un projet de loi est à venir concernant la collectivité européenne d’Alsace.

 Concernant le manque d’information et la réception d’informations tardives sur la mise en oeuvre des réformes en cours, madame la Rectrice indique que nous avons à fournir aux familles uniquement les informations dont nous disposons. Elle rappelle que les réformes sont mises en place pour une année et toutes les suivantes. Le cadre des moyens est, en outre, en évolution chaque année et il convient de le prendre en compte. Mme la Rectrice demande d’utiliser les outils proposés par le ministère, de mettre les éléments connus et les avancées de la réforme en perspective. Elle reconnaît que des difficultés résultent également des fausses informations dispensées via certains médias et invite à utiliser uniquement les sources officielles.

ID-FO rappelle que la préparation technique de rentrée est rendue particulièrement difficile dans les lycées pour la mise en place de la réforme du baccalauréat général et technologique. Nous en sommes à la lettre d’information ministérielle n° 8 en direction des chefs d’établissements qui doivent jongler dans le méandre des informations successives. Les dédoublements de spécialité, l’implantation et l’accès aux spécialités « rares » ne sont toujours pas connus et placent les équipes en difficulté. Les prévisions d’effectifs dans les spécialités restent incertaines. Il faudra attendre les conseils de classe du second et troisième trimestre pour obtenir une visibilité plus fine, en raison de la volatilité des choix des élèves et des familles, et cela aura une incidence sur les postes. On aurait pu s’attendre à un accompagnement plus prononcé dans ce domaine pour enregistrer préalablement les voeux des familles et organiser les prévisions des groupes de spécialité.

2. Réforme du Lycée général et technologique

Intervention de Mme la Rectrice :

Le lancement de la réforme est le moment pour mettre à profit l’autonomie des EPLE. Possibilité d’anticipation et marge de réactivité possible en fonction de l’évolution des effectifs.

Intervention de M LAVILLE, Doyen des IPR

 Le CTA a validé la carte des spécialités issue du groupe de travail

 Les proviseurs et les PP de 2nde ont été formés et le processus se poursuit avec l’information faite aux principaux de collèges pour les familles et les équipes. Un courrier sera transmis aux proviseurs pour préciser quels enseignants peuvent assurer les enseignements au sein des spécialités.

 Formations à venir :

o Disciplinaires à compter de mars à Mi-Mai

o Enseignements hybrides (construction sur une logique pluriannuelle)

o Professeurs documentalistes et Psy EN avec directeurs de CIO

 Intervention de Mme SCHLOESSLIN-PACARY, responsable de la DOS :

 Les ajustements sont en cours pour les petits établissements fortement impactés par la réforme et la mise en place des spécialités.

 Les demandes formulées en lien avec les priorités académiques sont soumises pour arbitrage à Mme la Rectrice

 Remontées des TRMD demandées pour le 8/02 en collège et une souplesse en lycée

 Début du mouvement 11 mars qui s’impose donc au calendrier des remontées des DHG

 Madame la Rectrice reconnaît que pour la prochaine rentrée certains arbitrages seront difficiles en établissements dans le cadre de l’autonomie pédagogique. Elle rappelle que la réforme se mettra en oeuvre sur du moyen terme, il faut viser l’esprit de la réforme et proposer plus d’ouverture que ne le faisaient les anciennes séries.

Questionnée sur l’affectation des élèves qui souhaitent poursuivre une spécialité qui n’existe pas dans l’établissement ou un établissement proche le CSAIO répond qu’à l’issue des conseils de classe du 2nd trimestre les services disposeront d’une visibilité et pourront proposer soit un dossier spécifique (ex : arts), soit une affectation en secteur élargi (spécialités SI et NSI). Concernant la spécialité Littérature, langues et cultures de l’antiquité, la question de l’utilisation du dossier ou du secteur élargi est encore à l’étude. Les réseaux d’établissements sont envisagés, proposés et soutenus mais pas imposés.

ID-FO demande que les dotations horaires soient suffisamment abondées le cas échéant afin de mettre en oeuvre avec succès la réforme pour ne pas mettre les personnels de direction davantage en difficulté. En collège, il faut faire confiance aux équipes de direction dans les prévisions d’effectifs notamment lorsque les seuils sont en jeu au risque de devoir refaire complètement la préparation de rentrée en juillet voire fin août. 3

3. Réforme de la voie professionnelle

M. Martin Fugler, IEN aborde les points suivants :

- Le collège des Inspecteurs est à la recherche d’informations pour accompagner les acteurs

- Un Groupe académique se réunit et travaille sur la réforme (avec 5 chefs d’établissement)

- Plusieurs GT (disciplinaires, interdisciplinaires (formateurs), CIEPAS)

- Mi-février nouveaux programmes attendus

- Livraison des vadémécums des groupes de travail

- 2 journées de formation en établissement positionnées en mars (info générale, questions au CIEPAS, ateliers avec FOQUALE sur les nouveaux dispositifs)

- Parcours magistère pour les enseignants

- Définition d’une stratégie de communication avec les collèges

ID-FO Interpelle Madame la Rectrice sur l’absence d’informations relatives à la mise en place des 3èmes prépa-métiers. Madame la Rectrice indique que ses services sont au même niveau d’information. Concernant l’implantation des 3èmes prépa-métiers, elle précise qu’il est prévu de remplacer toutes les anciennes 3èmes prépa-pro par des 3èmes prépa-métiers et qu’un nombre équivalent aux DIMA actuelles soit remplacé par des prépa-métiers. Une enveloppe a été réservée pour cela.

Lycée numérique

Projet lycée 4.0 : La 3ème vague prévoit sans appel à candidature l’équipement de tous les lycées pré-câblés en WI-FI et l’équipement de tous les élèves de Seconde en matériel numérique. La gratuité pour les élèves est à l’étude par le Président de région. La Direction de la Jeunesse et des lycées s’interroge sur une livraison du matériel directement à domicile ou dans l’établissement.. Le directeur de la DANE indique que les décisions des CA seront prises en compte dans le cadre d’un calendrier serré.

MBN :

Monsieur le Secrétaire général indique que l’Alsace ne représente que 30 % des établissements utilisateurs. Des IMP sont à l’étude pour le surcroît de travail des administrateurs ENT. M NEISS indique qu’il reste 10% du cahier des charges initial non traité et que les progrès sont perceptibles. Cependant 22 établissements ont abandonné la solution MBN au profit de solutions privées, ce qui outre la dépense sur des deniers publiques occulte l’accès des élèves à des services comme MOODLE. Il existe des dérives inquiétantes contre MBN via la liste de diffusion des CPE. Des réunions de bassin avec les administrateurs sont prévues fin avril début mai.

4. Questions diverses

 Réforme territoriale ; la nouvelle collectivité d’Alsace

IDFO se félicite du maintien des rectorats et des recteurs d’académie pour des raisons de proximité et d’efficience dans les relations avec les services. Mme la Rectrice annonce que le point est à l’ordre du jour de la réunion des recteurs de jeudi 7 février. Il nous est précisé que la Collectivité Européenne d’Alsace n’appelle pas de changement concernant les contrats tripartites. La nouvelle collectivité Alsace pourrait recruter des intervenants allemands dans les écoles et les établissements en complément des professeurs (intervenants prioritairement natifs germanophones).

 Conditions de travail des personnels de direction : 2 groupes de travail seront réunis et un calendrier opérationnel a été fourni ce jour aux instances syndicales.

 Monsieur Olivier MARTIN est le nouveau directeur des lycées à la Région.

 MBN et son usage par les collectivités locales : une charte est en cours d’élaboration. Elle prévoit que les collectivités puissent envoyer des messages aux élèves et aux familles.

  Logement des personnels : Les logements par NAS et les conventions d’occupation précaires font actuellement l’objet de discussions au sein des collectivités territoriales.

 Les points concernant devoirs faits et l’accompagnement éducatif n’ont plus pu être traités. En effet, Madame la Rectrice avait informé l’assemblée de son obligation de quitter la réunion à midi, plusieurs représentants du rectorat ont progressivement quitté la réunion suite à son départ.

Déclaration liminaire ID-FO

Madame la Rectrice,

Une fois de plus, ID-FO fait le triste constat que les personnels de direction sont mis en difficulté dans l’exercice de leur fonction.

Que penser des DHG allouées aux établissements lorsque l’on constate des restrictions rendant impossible la répartition indiquée dans les grilles horaires règlementaires ?

Que penser des effectifs retenus pour le calcul des DHG qui ne correspondent pas à la réalité du terrain ?

Que penser des équipes de direction mises à mal parce qu’elles n’ont pas de réponses à apporter aux familles qui les questionnent sur la réforme ?

Que penser de l’organisation des spécialités dans les lycées ?

Que penser de l’inquiétude des équipes pédagogiques malmenées par les incertitudes de la réforme du baccalauréat ?

Que penser du nombre d’HSA par établissement indiquant de façon claire et sans équivoque la diminution de postes ?

Que penser de la façon dont les réformes sont mises en place ? Au moment où il faut remonter les répartitions de la DHG, nous ne savons toujours pas où sont implantées les classes de 3° prépa métier. Et concernant ces dernières, nous n’avons aucune grille horaire à ce jour alors que les remontées sont attendues pour ce vendredi.

Cette préparation de rentrée engendre des conditions de travail inacceptables pour les chefs et les adjoints des collèges et des lycées.

ID-FO ne peut accepter que les équipes de direction recommencent le travail de répartition en juin. En effet, tout comme les services du rectorat, les personnels de direction n’ont pas à faire deux fois le même travail.

ID-FO demande à l’institution de mettre en place les conditions nécessaires pour que les personnels de direction exercent leurs fonctions et leurs missions dans la sérénité pour une rentrée réussie.

Nous avions pris bonne note lors d’une commission Blanchet antérieure du souhait de notre ministre et du vôtre, Madame la Rectrice, consistant à être au plus proche du terrain et donc des établissements. Il est donc primordial de donner les moyens aux responsables d’établissements scolaires d’exercer leurs fonctions dans les meilleures conditions possibles. Ecoutés, nous le sommes, compris, aussi. Mais quelles suites concrètes pouvons-nous espérer face aux difficultés énumérées plus haut et auxquelles les équipes de direction sont confrontées ?

Je vous remercie.