Compte rendu réalisé à l’issue de la rencontre en bilatérale du 8 janvier 2020 avec Madame la Rectrice

Publié le jeudi 16 janvier 2020


Lors de l’audience accordée au syndicat ID-FO, nous avons attiré l’attention de la Rectrice sur un
ensemble de points.

La mise en œuvre de la réforme des lycées génère un surcroît de travail.

  • Les E3C relèvent du contrôle continu mais adoptent un formalisme d’examen (choix de sujets,convocations, numérisation de copies etc.). Nous relayons aux personnels de direction des lycées l’invitation de la Rectrice à contacter les IA-IPR lorsqu’il n’y a pas de correcteur possible pour une discipline au sein d’un établissement ainsi que celle de solliciter sans hésitation la DEC et la DSI en cas de difficulté.
  • La préparation du grand oral en terminale doit être mise en œuvre dès la classe de 1ère, cependant,les équipes de direction sollicitées par des enseignants, des élèves et des parents sont toujours en attente des textes de cadrage.
  • Pour la rentrée 2020, l’évolution des choix de spécialités et d’options à la fois en 1ère et en terminale complexifie la préparation et les projections en terme de postes. ID-FO demande à ce que les moyens nécessaires soient attribués aux établissements pour tout groupe. Nous avons bien noté que la Rectrice réserve des moyens pour permettre des ajustements.
  • Nous avons porté à sa connaissance que la rémunération des enseignants intervenus dans les stages de remise à niveau n’a toujours pas pu être effectuée. Nous avons bien noté que les notifications de moyens, à la fois pour le premier trimestre et les suivants, étaient à la signature chez Monsieur le Secrétaire Général et parviendront rapidement dans les établissements.

La prime de 500 euros pour chaque membre de l’équipe de direction est une avancée mais ne solutionne pas, à elle seule, la surcharge effective générée. Les tâches administratives supplémentaires ne doivent pas peser exclusivement sur les personnels de direction.

L’incidence en terme de postes de la réforme des lycées professionnels sur les personnels de certaines disciplines présente un risque certain. ID-FO demande à ce que tous les efforts ne soient pas portés exclusivement par les personnels de direction. ID-FO demande un accompagnement des services et des IEN-ET/EG notamment lors de l’annonce aux personnels.

A cette date, les équipes de direction de LP n’ont toujours pas obtenu de prévision de capacités. ID-FO a bien enregistré la demande de la Rectrice, à ses services, de transmettre ces éléments aux établissements en amont de l’obtention de la DHG.

Concernant les opérations de préparation de rentrée :

  • ID-FO a demandé que les attributions de moyens soient avancées à l’instar de ce qui est mis en œuvre dans l’académie de Nancy-Metz. Nous avons bien noté que les contextes sont différents mais la Rectrice va solliciter toutefois les services afin d’étudier pour l’année prochaine la possibilité d’avancer le calendrier.
  • Les équipes de direction ne souhaitent pas davantage que les personnels des services reprennent plusieurs fois les opérations.
  • Les chefs d’établissements n’ont été informés que fin décembre de la mise en place du téléservice orientation/affectation. La formation des personnels s’effectue début janvier. Confrontée à l’exigence ministérielle, la Rectrice a répondu qu’il n’était plus possible de reporter sa mise en œuvre car l’académie de Strasbourg bénéficiait déjà d’une dérogation.

Concernant les CFA, ID-FO prend acte des informations suivantes :

  • Dans le cadre d’une gestion locale, les directeurs de CFA puis d’UFA conserveront leur compétence pour la gestion des postes.
  • Le décret paru le 20/12 n’aura pas d’incidence pour les enseignants concernant les formations déjà existantes et la circulaire de 2006 reste, dans ce cas, applicable. Un courrier est en préparation dans les services pour rassurer les enseignants.
  • Certains CFA ont vu leur budget « retoqué » par le contrôle de légalité au motif qu’il n’avait été établi que sur 8 mois. Or cela correspondait à une demande du rectorat en raison du démarrage du CFA académique en septembre 2020. Ce point sera revu avec les services.
  • Une commission consultative se tiendra en février.

En réponse à notre alerte, la Rectrice a effectué une démarche auprès des CHSCT-D/A auxquels elle a rappelé qu’il ne doit pas s’agir d’une instruction à charge contre les directions d’établissement. Un séminaire prévu le 29 janvier, auquel seront associés, entre autres, les représentants ID-FO, permettra de faire le point à ce sujet.

ID-FO a sollicité la Rectrice pour que soit à nouveau réuni le groupe de travail sur les risques psychosociaux encourus par les personnels de direction.

Concernant l’évolution des règles de fonctionnement des opérations de mobilité des personnels, la Rectrice a informé qu’elle accédait à notre demande. Nous lui avons donc fait part des situations particulières concernant nos adhérents.

ID-FO a alerté la Rectrice sur les difficultés occasionnées par les nouvelles mesures mises en œuvre par la Région Grand Est (obligations des agents, gestmat, …) ID-FO se rapprochera des élus et sollicitera également l’appui de la Rectrice en raison des difficultés et du manque de visibilité générés.

ID-FO  a remercié la Rectrice et ses collaborateurs pour ces échanges et la qualité de l’écoute.